fbpx
vendredi, 25 mai 2018 14:52

Dragon Ball Z tous les jeux vidéo consoles ! Le dossier complet

Écrit par
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Dossier Dragon Ball , DBZ , DragonBallGT, DBS en jeux vidéo

Sur les jeux vidéo uniquement consoles Dragon Ball , Z , GT , Super.

Jeux vidéo DragonBall Z sur console

Par consoles :

Console Epoche Super Cassette Vision
Epoch super cassette Vision :

Dragon Ball: Dragon Daihikyou


Est le tout premier jeu vidéo Dragon Ball sorti le 27 septembre 1986 uniquement au japon. Il est également sorti l'année de production de l'animé Dragon Ball.

Sorti sur la console Epoch Super Cassette Vision , ce jeu d'action aventure se présente d'avantage sous la forme d'un shoot horizontal , on y incarne Goku sur son nuage magique appelé aussi kinto-unai
-

Game Boy
Game Boy

Dragon Ball Z: Goku Hishōden
Sorti le 25 Novembre 25 novembre 1994
Ce RPG, contrairement à ce que l'on pourrait croire, débute au combat Goku VS Piccolo dans le 23ème Tenkai Chi Budokai et se fini contre Vegeta. Le jeu est assez décevant de par sa durée de vie, et dispose quelques petits minis jeux sans grand intérêt qui ne l'aideront pas à convaincre.
-

Nec Pc Engine Turbo Grafx CD
Nec PC ENGINETurbo Grafx CD

Dragon Ball Z : Idainaru Goku Densetsu

Sorti uniquement au Japon le 11 novembre 1994

Un jeu de combat 2D dans lequel il va falloir frapper l'adversaire afin de remplir une barre de ki commune au 2 combattants pour de prendre l'avantage. Cela permet de lancer une attaque spéciale propre à votre personnage, accompagnée d'une jolie cinématique et une conversation entre les protagonistes !
Une très belle réalisation pour l'époque !
-

Nintendo Nes Famicom

Sur Nintendo Famicom / Nes:

Dragon Ball: Shenron no Nazo


Sorti le 27 novembre 1986 au Japon puis aux états unis sous le nom de dragon power en mars 1988 ainsi qu'en France la même année sous le titre Dragon Ball.

Ce jeu d'action fut pour nous une catastrophe. À la base la version japonaise NTSC qui était en 60 hertz fut entièrement ralentie pour son passage en version PAL française ; ce qui a engendré des animations d'une lenteur insoutenable sans parler des musiques et effets sonores disgracieux.

-
Dragon Ball: Daimaō Fukkatsu


Le jeu est sorti le 12 aout 1988 au Japon ; de type jeu de rôle.

Le titre se traduit par : La résurrection du roi démon. Vous l'aurez compris il s’agit de King Piccolo !
Ce jeu se révèle être une autre déception, ne serait-ce qu'au niveau du scénario qui est en opposition avec le manga et l'animé. Il est censé couvrir l'arc piccolo Daimao. Or le jeu ne débute absolument pas avec la mort de Krilin sur les lieux du championnat d'arts martiaux 'tenkaichi budokai' ; mais chez tortue géniale (Muten Rochi) à la Kamé House où l'on constate son décès ! Voici un exemple de différence scénaristique qui passe mal auprès des fans.

Le but est de vaincre des démons dans une école car King Piccolo avait pris la place des amis de Goku !

Et comme cela n’était pas suffisant, nous allons jusqu'à rencontrer le fantôme de Krilin, ce qui donne une dimension peu crédible au jeu.


Dragon Ball 3: Gokuden


Ce jeu est sorti le 27 octobre 1989 au Japon.

Dans le même genre que son prédécesseur, il s’agit d'un RPG qui reprend les combats du 23eme championnat tenkaichi budokai ainsi que le début de la saga sayen de dragon ball z. Goku y apparaît enfant puis adulte. La nouveauté est la possibilité de jouer Krillin et Yamcha, pour la toute première fois, ce qui fut une bonne surprise.

Un remake sortira sur la Wonderswan Color en 2002.

-
Dragon Ball Z: Kyōshū! Saiyan


Sorti le 27 octobre 1990 toujours au Japon.

Son nom français est Dragon Ball : l'assaut des Saiyan. Ce jeux de rôle inclut des personnages inédits et couvre la saga Saiyan. On y croise des fantômes Saiyan à savoir : Brocco, Pumpkin et Onion. Le scénario est pauvre et l’histoire est à pleurer de désespoir.
-

Dragon Ball Z II: Gekishin Freeza


Sorti le 10 aout 1991 au Japon.

Ce RPG est dédié à la saga Freezer. Il est intéressant de noter que Ten Shin Han , Yamcha et même le petit Chiaotzu sont jouables ainsi que Nail ; mais pour ce dernier uniquement lors de l’affrontement contre Freezer
-

Dragon Ball Z III: Ressen Jinzōningen


Sorti le 8 aout 1992 au Japon.

Il s’agit d'un RPG qui couvre la saga Cyborg. Nous y trouvons les personnages du 5eme OAV « Cooler le frère ainé de Freezer » ainsi que ses soldats Sauther, Dore et Neizu qui donneront quelques difficultés à Piccolo dans l’OAV « La revanche de Cooler ».
-
Dragon Ball Z: Gekitou Tenkaichi Budokai


Réalisé le 29 décembre 1992.

Le gameplay mélange à la fois jeux de combats et de cartes. L’idée est excellente, les cartes sont réelles et non pas juste virtuelles, un lecteur de carte est même fourni avec le jeu et se branche directement sur la console. Les code barre présents sur les cartes, une fois lues par le lecteur fourni, permettent des actions dans le jeu. Ce système est l’ancêtre des amiibo apparut sur la Wii U de Nintendo bien plus tard.
Le jeu débute dans la saga Saiyen et s'arrête à la fin de la saga Cyborg contre Perfect Cell.
-

Dragon Ball Z Gaiden: Saiyan Ze tsou me tsu Kei ka ku


Sorti le 6 aout 1993.

C’est à partir de ce jeu que l'OAV du Dr.Raichi a été conçu, et par la suite réadapté sur la console Playdia. Comme beaucoup de jeux de la saga Dragon Ball et Dragon Ball Z, c'est un RPG.
-

 Super Nintendo Snes Super Famicom SF

Super Nintendo, snes ou de son nom japonais Super Famicom

 

Dragon Ball Z: Super Saiya Densetsu


Sorti le 25 janvier 1992 au Japon.

Ce jeu est édité un an après Dragon Ball Z Gaiden sorti sur la précédente console de Nintendo.
Encore une fois il s’agit d’un RPG qui couvre la saga Saiyan et Freezer. Une fin cachée fait son apparition à condition de vaincre Freezer avec Goku en Super Saiyan. Cependant, le gros point négatif du jeu réside dans le système de carte qui décide aléatoirement de l’issue d’un combat. Le jeu perd alors tout son intérêt.
-


Dragon Ball Z: Super Gokuden: Totsugeki-Hen


Sorti le 24 mars 1995 au Japon

Il s’agit une fois de plus d’un RPG retraçant toute l'enfance de Goku dans Dragon Ball.
Le système de jeux de cartes et de l’aléatoire des combats est fort heureusement abandonné, lors d'affrontement votre personnage clignote pour vous prévenir que vous pouvez attaquer.
Afin d'avancer dans l'histoire il faudra répondre à des quizz sur le manga ; et gagner une partie de pierre / feuille / ciseaux.
Une approche originale et atypique qui a séduit de nombreux joueurs.
-


Dragon Ball Z: Super Gokuden: Kakusei-Hen


Sorti le 22 septembre 1995 au Japon.

Il est la suite directe du précèdent jeu, mais au vue du faible nombre de vente du jeu, aucune suite finissant la saga n'a été créée.
Le jeu débute au 23eme tenkai Ichi Budokai face à piccolo, puis aborde la saga Saiyan avec Raditzz ainsi que Vegeta et Nappa, et se termine avec la saga Freezer.
-


Dragon Ball Z: Super Butōden


Sorti le 20 mars 1993 au japon le 30 novembre de cette même année en France.

Le nom français est tout simplement Dragon Ball Z. Le jeu débute à la saga Saiyan contre Vegeta et Nappa et s’achève contre Perfect Cell.
Le gameplay repose enfin sur des combats réels. Lors des affrontements, l'écran se sépare en deux afin de pouvoir combattre à distance ou de s'envoler dans le ciel, des petites icônes représentent la distance entre les deux ces personnages ; ainsi que leurs attaques sont illustrées en haut de l'écran.
Il est intéressant de noter que pour les cyborg comme C-20 et C-18, celui-ci ne s'affiche pas étant donné que l’énergie des robots est indétectable, ce qui est plutôt cohérent !

Une petite cinématique est très appréciée dans le jeu, celle montrant brièvement Mister Satan contre Cell, ce qui est un joli rappel et un trait d'humour bienvenu.

Il y a eu des modifications faites au dernier moment sur ce jeu. En effet, normalement Cell 2eme forme devait être jouable ; finalement il est inaccessible dans en jeu ; mais bien présent si l'on fouille dans les fichiers du jeux via un action replay !

-

Dragon Ball Z: Super Butōden 2


Sorti le 17 décembre 1993 en France

Ce jeu a été traduit par « la légende saien » et je précise l'erreur d’orthographe car Saiyan a été écrit de cette façon. Il y a eu hélas d’autres erreurs de traduction dans les noms de personnages jouables, comme par exemple Broly qui devient Tara.

Mis à part ça, le jeu est fantastique et améliore le style du précédent jeu. Le mode histoire est une merveille débutant au Cell Game , avec en bonus Bojack, Zangya et Broly.
Cinq personnages sont disponibles dans ce mode, à savoir évidement Goku, mais aussi Gohan, Trunks, Vegeta et piccolo. Dans le scénario Bojack et Zangya arrivent sur Terre avec pour objectif de réunir les dragon balls via l'aide de clones démoniaques de nos héros.

Selon l’issue d’un combat, une différente version de l'histoire s'impose à nous, donnant des possibilités presque illimitées de diversifier ce mode histoire.
Suivant le niveau de difficulté choisi allant de 1 à 3, on débloque des scénarios supplémentaires à savoir que le niveau maximal est le 4. Nous pouvons ainsi affronter Broly en passant par là , ainsi qu'une fin alternative en faisant le mode histoire avec Gohan afin d'avoir le combat Goku contre Broly, et en cas de victoire il faut s’attendre à du beau !

Le jeu avait aussi deux codes:
Pour débloquer les personnages cachés Broly et Goku, entrez le code suivant pendant la présentation où San Gohan vole vers le palais :
HAUT X BAS B L Y R A

Et pour obtenir le mode turbo il suffit pour l'enclencher de maintenir les boutons "R" et "L" de la manette 2 en allumant la console (super turbo) ou seulement un des deux (mode turbo).
Vous entendrez la voix de Broly et verrez le logo clignoter en rose fluo.

-
Dragon Ball Z: Super Butōden 3


Sorti le 29 septembre 1994 en France sous le nom de Dragon Ball Z Ultime Menace.

Personnellement j'ai été très déçu concernant le mode histoire après avoir gouter à celui du précédent jeu. J’espérais que la suite soit encore plus innovante mais à la place nous avons eu droit à un mode histoire plat pour ne pas dire inexistant ; mis à part quelques dialogues toujours bourrés d'erreurs de traduction.
Quant au nom des personnages il n'excède pas quatre lettres et ce peu importe le personnage en question. C’est à se demander si en France nous somme aimé ou plumé …

Mis à part les graphismes, on note une très légère amélioration ainsi qu'un réajustement du gameplay. La prise en main est bien plus accessible et l'on peut s'envoler même sans que l'écran ne soit splinté en deux.
Cependant les attaques à distance à base de Kikoha ne peuvent plus être envoyées en diagonale, seule exception les Kienza, cela réduit le côté technique des affrontements et c’est dommage. Au final c'est un avis qui n'engage que moi mais super butoden 2 était bien meilleur.
Je ne dois certainement pas être le seul à avoir cet avis puisque super butoden 2 fut réédité sur Nintendo 3DS en 2015 soit sur l'eshop de Nintendo,etdisponaible dans le pack collector du jeu extrem butoden sur 3DS !
-


Dragon Ball Z: Hyper Dimension


Sorti le 29 mars 1996 uniquement au Japon

Traduit par Super Butoden 3, ce jeu s’est mal vendu en France et les notes des magazines de l'époque qui furent mitigées.

La Sega Saturn ainsi que la première playstation de Sony étaient sorties, et pourtant le jeu fut exclusif à la Super Famicom, nom de la super Nintendo en France.

Le système de jeu est très diffèrent des autres opus, à savoir que l’écran ne se splitte plus en deux, les graphismes sont beaucoup plus détaillés afin de donner un rendu visuel inédit.

Sur le plan technique, les combos sont plus complexes et les possibilités immenses via des attaques cachées ne figurant pas dans la liste des coups du jeu. Mais au vue du faible nombre de personnages jouables, à savoir 10 dix, Super Butoden resta d'avantage présent dans le cœur des fans en particulier ; chez nous petits français n'ayant jamais eu droit à une sortie chez nous de cet ultime opus snes.
-

Sega Megadrive
Sega Mega Drive

Dragon Ball Z: Buyū Retsuden


Sorti le 1avril 1994 au Japon ; et en juin 1994 chez nous sous le nom : Dragon Ball Z « l'appel du destin »

Le système de jeu est un copier-coller des Butoden sortis sur super Nintendo. Le résultat donne un jeu catastrophique et simpliste, jusqu'à reprendre les animations de certains coups dans les versions Super Nintendo.

-

 Game Boy Color GBC

Game Boy Color


Dragon Ball Z: Legendary Super Warriors


Sorti le 9 Aout 2002 au Japon et en novembre 2002 en France.

Il s’agit encore d’un RPG , le système de jeu se fait via des cartes afin d'attaquer, défendre ou encore utiliser des éléments de soutien.
Avec quand même plus de 125 cartes, ce qui est énorme pour l'époque, le succès est au rendez-vous et a amené bien plus tard en 2010 la licence Dragon Ball Heroes, reprenant en modernisant le même système de carte. Le Dragon Ball Heroes le plus récent date de 2018.
-

Sega Saturn
Sega Saturn

Dragon Ball Z: Shin Butōden


Sorti le 17 novembre 1995 uniquement au japon

Il reprenait beaucoup de bonnes idées d'ultimate battle 22 sorti sur Playstation, avec des graphismes améliorés et un mode de jeu original dans lequel l'ordinateur contrôlait les deux personnages d'un même combat. Votre rôle était de parier des Zénis, la monnaie de DBZ, sur le gagnant.
On pouvait truquer le match en lançant par exemple des grenades aveuglantes lorsque celui que vous vouliez faire gagner allait se prendre une attaque de plein fouet. Les diverses armes s'achetaient avec l'argent gagné en pariant.
-


Dragon Ball Z: Idainaru Dragon Ball Densetsu (legend)


Sorti le 31 mai 1996 sur la console de Sony uniquement au Japon ; et sur Sega Saturn en France sous le nom de Dragon Ball Z Legends.

Ce jeu est une véritable tuerie pour l'époque des consoles 32bits. Les personnage sont en 2D et évoluent dans un décor en 3D. Vous constituez une équipe de trois personnages. Vous pouvez frapper, envoyer des kikoha jusqu'à remplir une jauge qui déclenchera une attaque finale telle que le genki dama , final flash , kaméhaméha et autre furie.
L’histoire commence avec Nappa et Vegeta pour se clore lors du combat final contre Kid Buu sur la planète des Kaio.

 

 Playstation Psx Psone PS1

Playstation

Dragon Ball Z: Ultimate Battle 22


Sorti en 1995 au japon puis en 1996 en France.

Il est composé de 22 personnages jouables, mais un code trouvable à l'époque dans des magazines ou sur internet permettait d'atteindre 27.

Au final c'est un butoden amélioré, rien de plus. A noter que la version japonaise avait des vidéos avant chaque combat en rapport avec les personnages choisis. Par exemple prendre Gohan super saiyan jin 2 contre Perfect Cell nous offrait la vidéo originale de la mort de C-16 !


Dragon Ball GT: Final Bout


Sorti le 21 aout 1997 au Japon et le 21 novembre de cette même année en France.

Pour la première fois les personnages sont en 3D.
Le jeu reprend l'histoire de Dragon Ball GT. YouTube n’existant pas à l’époque, nous ne connaissions pas GT en France, et résultat on se retrouvait avec des personnages que l'on avait jamais vu comme Pan, ou les costumes de Goku enfant, ainsi que le boss final du jeu qui n'était qu'autre que Baby vegeta en ozaru super saiyan ,

D'ailleurs, même les magazines de l époque parlaient de ce boss comme étant un saiyan en ozaru inconnu … Surement une de raisons qui font que les fans n’ont pas réussi à accrocher à cet opius, ainsi autre que les incohérences de Dragon Ball GT.
Personnellement les dragons ball qui dispersent dans tout l’espace sans que nous ne sachions pourquoi, un nouveau shenron rouge et aucune explication sur ces 2 points, le fait que Goku redevienne enfant sont autant de points négatifs pour certains fans qui font ni GT ni ce jeu n’ont connu un grand succès.
-

 Game Boy Advance GBA

Game Boy Advance

Dragon Ball: Advanced Adventure


Sorti le 18 novembre 2004 au japon puis le 17 juin 2005 en France.

Ce jeu d'aventure était énorme, reprenant l'histoire de la jeunesse de Goku dans dragon ball avec trente personnages, un mode histoire reprenant tout dragon ball , un mode combat ainsi qu’un mode se passant uniquement sur le nuage magique de Goku.
Une belle performance pour cette console portable.


Dragon Ball Z: Supersonic Warriors


Sorti le 26 mars 2004 au Japon puis le 10 septembre la même année en France
,
C’est un jeu de combat libre. Les graphismes pour la console sont plus que convaincants.
Vous pourrez retracer l'histoire d'un personnage spécifique de votre choix, par exemple faire le jeu avec Vegeta et le faire devenir super saiyan sur Namek ; ou encore avec Goku afin de rester fidèle à l'animé, ce qui n'est qu'un exemple des possibilités immenses du jeu.


Dragon Ball Z: Taiketsu


Sorti le 12 mars en France

Ce jeu est américain et non japonais. Il a été très critiqué, à juste titre, par les magazines et sites internet à cause des graphismes lamentables, et d’une une maniabilité rendant le jeu injouable. Finalement il n'a de DBZ que le nom.
-

Sony PSP
PSP

Dragon Ball Z: Shin Budokai.


Sortie le 20 avril 2006 au Japon puis le 19 mai la même année chez nous,
Le gameplay des Budokai playstation 2 a été adpaté à la PSP shin budokai.

Mis à part un scénario totalement hors sujet et modifié, ainsi que l'ajout de personnages, il s'agit plutôt d'une adaptation compilée des budokai de la playstation 2, que d'un réel nouveau jeu.
Les développeurs de chez Dimps ne se sont pas embêtes. En effet, pour l’histoire, toute la saga a été mélangée dans le désordre. Mais bon, du moment qu'on met dragon ball z dans le nom du jeu , il se vendra…

 

Dragon Ball Z: Shin Budokai - Another Road


Sortie le 7 juin 2007 au Japon puis le 22 juin en France sous le nom de Dragon Ball Z Shin Budokai 2.

Les combats sont dynamiques, le mode histoire inédit est basé sur Trunks et est absolument génial. Le seul gros défaut revient aux temps de chargement trop nombreux, mais surtout d'une longueur suffisante pour casser le rythme. Dommage de prendre plus de 2 minutes en chargement en rajoutant des dialogues avant chaque combats, qui ceux-ci n'excèdent rarement les 30 à 40 secondes. Ça fait mal, ça devient vite insupportable, et ça gâche totalement le jeu.

 

Dragonball Evolution


Sorti en 2009

Il reprend le film le plus insultant envers l'œuvre de Toriyama, encore plus laid que C-19, plus sadique que Freezer. Bref le jeu est à la hauteur du film, une aberration.
Les personnages sont les acteurs du film modélisés dans une 3 D inférieure à certains jeux 3D des années 80. Ce jeu est purement commercial, il a été bâclé dans un but de rentabilité. « Dragon Ball Régression » lui conviendrait à merveille.

Pour la petit histoire, lorsque j'ai fait l'erreur fatale de vouloir voir le film au cinéma, je suis parti de la salle au bout de 20 minutes de supplice. Quant au jeu, c’était encore pire.


Dragon Ball Z: Tenkaichi Tag Team


Sorti au Japon le 30 septembre 2010 puis le 22 octobre de la même année en France.

Proposant des combats jusqu'à quatre personnages à l'écran, vos héros peuvent coopérer lors d'attaque , ce jeu est une révolution.

Un jeu PSP sur une console portable réussissant à avoir des performances similaires à la playstation 2, voilà ce que DBZ tenkaichi tag team a réussi à nous offrir. Avec 70 personnages jouables, ce qui à l'époque pour de la portable est immense et le tout très bien réalisé.
-

 Playstation 2 PS2 PSTWO

Playstation 2


Dragon Ball Z: Sagas


Sorti le 22 mars 2005 aux Etats Unis et au Canada, puis par la suite sur GameCube et Xbox.
C’est un beat'em all qui reprend très bien l'œuvre d'Akira Toriyama. Le jeu est d'avantage bourrin que stratégique, ce qui est dommage car l'idée de faire une aventure avec des points d'expérience dans un monde ouvert était bonne ; mais la qualité graphique et la jouabilité ont ruiné ce titre qui avait pourtant une très bonne idée de base.


Dragon Ball Z: Budokai


Sorti, et cela est rare, en France le 24 novembre 2002 avant le Japon qui dû attendre le 13 février 2003
Il reprend en 3D toute l'histoire de Dragon Ball Z avec une fidélité exemplaire. Graphiquement pour l'époque c'est beau même si au vue des techniques actuelles le jeu semble l'opposé de la magnificence.

 

Dragon Ball Z: Budokai 2


Sorti le 14 novembre 2002 en France.

C’est au final une version améliorée du précèdent volet. Les graphismes sont fidèles à la série mais ce ne fut pas une bonne idée de retirer le mode Story. Du coup il y a moins de technicité, les combats sont répétitifs, et le doublage américain est juste insoutenable. Dommage, vraiment.

 

Dragon Ball Z: Budokai 3


Sorti le 9 novembre 2004.

Un chef d'œuvre !
Les auras sont identiques à l'animé, l'énergie et l’attaque kikoha sint juste sublimes. Pour moi c'est le meilleur jeu Dragon Ball Z, un coup de cœur qui, malgré les années, ne faibli pas. De plus une version collector que j'ai conservée inclut les voix et musique japonaises à la place des horribles doublages américains.

 

Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi alias Sparking


Sorti le 12 octobre 2005

Ce jeu nous offre des combats dans des arènes ouvertes en 360 degrés. L'animé en jeux vidéo, un régal.

Une grande partie des décors sont destructibles. On pouvait se cacher sous l'eau sur la planète Namek afin d'envoyer des kaméhaméa sans être vu par son adversaire. Se cacher derrière les montagnes de la plaine et les détruire est jouissif.


Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi 2


Sorti en France le 27 Octobre 2006.

Une merveille, les studio Spike font de mieux en mieux !
Les bonnes idées du précèdent jeu ont été conservées, et même améliorées avec des arènes encore plus vastes et variées et des graphismes magnifiques. Avec l’arène totalement destructible, l’explosion de Namek puis continuer le combat sur la planète détruite en flamme donne au jeu une dimension jamais vue jusque-là.

 

Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi 3


Sorti en France le 8 novembre 2007

Encore plus fort qu'avant avec un casting impressionnant qui comptabilise 161 personnages en comptant les transformations. Rien que le mode histoire est extraordinaire. Les menus ou plateaux vous font voler au-dessus du monde, vous pouvez aller vous-même sur Namek, au ring de Cell et autre lieux de missions. Il vous faudra même chercher réellement les dragons ball afin de faire vos vœux auprès de Shenron. C’est clairement LE jeu des fans.

 

Dragon Ball Z: Infinite World


Sorti en France le 05 Décembre 2008

Rien à voir avec les tenkaichi , cet épisode est développé par Dimps ( qui s'était occupé des budokai et Spike des Tenkaichi, il est important de ne pas confondre)

Graphiquement on a l'impression de revenir 4 ans en arrière sur Budokai, c’est bien dommage. La jouabilité est correcte mais fini les affrontements de kaméhaméha contre kaméhaméa. Quelle tristesse.

Avec 45 personnages la difficulté du jeu est présente, et c’est bien ça qui allonge le nombre d'heures de jeu bien qu’il soit finissable en 5h.
Ce jeu prometteur fut au final une déception.

 

Super Dragon Ball Z


Sorti en France le 13 juillet 2006.

On retrouve un système de combat très similaire à un jeu de combat classique comme street fighetr. Il y a peu de personnages mais un gameplay très technique, des combos réels dignes d'un grand jeu de combat traditionne,l mais pour certains pas d'un jeu Dragon Ball Z.
Pour moi c'est un de mes DBZ favoris !

 Nintendo Wii

Wii exclu

Dragon Ball: Revenge of King Piccolo


Sorti le 30 octobre 2009.

Ce jeu d'aventure retrace tout DragonBall, mais en seulement 6 ou 7 heures de jeu. Dommage …
Il est graphiquement beau, les voix et musiques japonaises sont disponibles, le scenario est identique à l'animé ; mais sans l'humour qui le caractérisait, ce qui est regrettable. Pour le gameplay au final on matraque toujours les mêmes boutons, ce qui enlève la technicité.


-

ps3 et 360
Playstation 3 & Xbox 360


Dragon Ball Z: Burst Limit


Sorti le 5 juin 2008 au Japon et le lendemain en France.

Le jeu fut mitigé. D'un côté c'est le 1er DBZ de la PS3, en prime il est en full HD, il profite convenablement de la puissance de la console de Sony tout comme celle de la xbox 360 de Microsoft, il reprend la plupart des coups des jeux de la saga budokai.
Mais malheureusement d’un autre côté le jeu est vide au niveau du contenu. Le mode histoire est constitué de la saga saiyan et s'arrête à la saga cyborg face à Perfect Cell avec quelques OAV sous forme de combat comme Broly, et c’est tout.

La censure est abusive, il manque des détails dans les cinématiques, comme par exemple l'oubli de la mort de Chaoz dans la saga saiyan, ou encore Ten shin an qui ne perd plus son bras face à Nappa. Autre exemple la séquence montrant piccolo transperçant Raditz et Goku sans la moindre blessure apparente ou dégâts visibles sur les vêtements et armure.

Une CATASTROPHE ! Les voix japonaises américaines sont surement les pires doublages existants. Quant à nous, une éventuelle VF pour le pays rapportant le plus de vente au japon, après le japon lui-même, se sera même pas envisagée.

Le positif c’est que le jeu est beau graphiquement. Il y a du online bien que calamiteux tant par la qualité des serveurs et le nombre de joueurs se déconnectant en cas de défaites. D'ailleurs à l'époque j'avais fini par être 1er mondial avec 0 déconnexion dans mes stats, ma grande fierté du moins si le jeu avait été bon. Bref.


-
Dragon Ball: Raging Blast


Sorti le 13 novembre 2009.
J'ai cru à une sorte de tenkaichi amélioré, quelle erreur ou plutôt horreur.

Les graphismes ne valent qu'à peine une console 128bits, alors que nous sommes sur du next gen full HD. Le game play n'a rien à voir avec tenkaichi à par le principe des arènes en 360 degrés. La ressemblance s'arrête là, ce jeu est limité et répétitif de par son système de combat uniquement en vol.

 

Dragon Ball: Raging Blast 2


Sorti le 05 Novembre 2010 en France.

Graphiquement il n’y aucune amélioration par rapport à son prédécesseur : les attaques sont moins impressionnantes que sur playstation 2 ?
Mise à part une version refaite de l'OAV du Dr;Raichi, il n’y a aucune autre raison d'acheter le jeu.
Une honte pour le fan que je suis !

 

Dragon Ball Z: Ultimate Tenkaichi


Sorti le 28 Octobre 2011.

Les personnages se sont améliorés graphiquement, mais uniquement au niveau des personnages. Finalement les décors sont vides, ce n'est pas de la playstation 3.

Les combats sont beaux mais vous ne gagnerez par votre technique qu'a 10% ; le reste dépend de la chance via un système de QTE bien trop présent.
L'histoire est si caviardé qu'on ne la reconnait pas, on n'y croit pas. Le seul avantage réside dans la création de son héros. Une ultime déception.

 

Dragon Bal Z Battle of Z


Sorti en France le 24 janvier 2014.

Il est basé sur la coopération online opposant deux équipes de plusieurs joueurs, et
c'est le seul avantage du jeu. Le gameplay est limité et disgracieux, les graphismes sont laids et dignes d'un jeu dématérialisé qui ne vaut pas ses 60 €.

 

360
Exclusif à la XBOX 360

Dragon Ball Z for Kinect


Sorti le 5 octobre 2012.

La promesse de ce titre est de nous proposer, via la caméra kinect de la xbox 360, de réaliser réellement des kaméhaméha afin que notre personnage le reproduise dans le jeu. Il en va de même pour toutes les attaques, en somme c’est un jeu Dragon Ball Z sans aucune manette où nos mains sont totalement libres. Qui n'a jamais tenté de le faire devant un épisode de la série ? Et qui n’a jamais rêvé de déclencher un kaméhaméha ?

La détection de mouvement et bien rendue à condition de disposer de suffisamment d'espace chez soi, c’est très agréable à jouer ; mais il n’y a que deux mode de jeux. Le mode histoire qui retrace celle de l'animé, et le mode score dont le but est de maintenir le record.
Au début c'est assez distrayant d'esquiver physiquement les attaques, de charger son ki en levant puis en abaissant les bras, de se pencher pour aller vers l’avant, de sauter comme un demeuré pour s'envoler tout en reproduisant l'ensemble des gestes de DBZ ; mais au final il n'y a que ça.
Une fois le sentiment de nouveauté passé, on s'ennuie car il n'y a strictement rien d'autre à faire dans le jeu bien trop répétitif.
Au final ce système de jeu est agréable et novateur, mais rien d'autre.
-

DS

Nintendo DS

Dragon Ball Z: Harukanaru Densetsu


Sorti le 31 Août 2007 en France.
Pour ma part, c'est plus un jeu de carte pour joueurs peu exigeants, et qui rappelle les jeux nes dragon ball.
La stratégie est limitée au final. Une version graphiquement plus belle des épisodes sortis sur nes a été travaillée, mais le reste est inférieur aux jeux sortis dans les années 80.

 

Dragon Ball Z: Supersonic Warriors 2


Sorti le 03 Février 2006 en France
Le gamep play est très similaire au premier supersonic warrior sorti sur gameboy advance, mais en très médiocre. Il mérite une attention très éphémère.

 

Dragon Ball: Origins


Sorti en France le 28 Novembre 2008.

Plus que fidèle à l'animé d'Akira Toriyama, on est totalement plongé dans le monde de dragon ball.
Cependant, la jouabilité manque de précision, et au final on prend du plaisir à le faire une fois puis à le ranger dans un tiroir.


Dragon Ball Z: Attack of the Saiyans


Sorti en France le 30 Octobre 2009

Voici enfin un RPG digne de DBZ. La qualité est au rendez-vous, le jeu est graphiquement beau. Le game play est accessible et tient la route avec des affrontements bien agressifs et rapides ; deux choses qui manquaient au RPG d'autres sagas de l'époque.

 

Dragon Ball: Origins 2


sorti le 25 Juin 2010 en France.

Cet opus ressemble à son petit frère mais rattrape bien les erreurs de son prédécesseur. La jouabilité peut se faire avec les boutons ou le stylet, le gameplay est accessible. L’aventure est très agréable, l’histoire fidèle à l’animé.
Un gros point positif est le challenge en mode survie jouable en coopération. En somme une belle surprise.

 

Dragon Ball Kai: Ultimate Butōden


Sorti uniquement au Japon le 3 février 2011

Ce jeu n’est digne que d'un mauvais jeu 16bit. Semi bourrin, semi arérien, le gameplay n’est pas accrocheur.
Douze ans en arrière ce jeu aurait pu être moyen, mais aujourd’hui il est juste mauvais.
-

3DS
Nintendo 3DS

Dragon Ball Heroes: Ultimate Mission


Sorti uniquement au Japon le 28 février 2013

Il reprend le même jeu sorti sur les bornes d'arcade au Japon, et est juste ennuyeux.


Dragon Ball Z: Extreme Butōden


Sorti le 16 Octobre 2015 en France.
Un sublime jeu graphiquement parlant, un gameplay instinctif et agréable, des combats aussi dynamiques que l'animé, voici les gros points forts de ce titre.
Par contre il n’y a pas de online, la technicité est trop basique, et les personnages mal équilibrés pour un jeu de combat. Cela reste cohérent et logique avec l'animé, mais du coup certains personnages ne font que tapisserie.
Mis à part ces quelques points, il demeure un excellent jeu !

 

Dragon Ball Fusions


Sorti en France le 17 Février 2017.

Surement le meilleur DBZ de la 3DS.
Ce RPG propose des combats stratégiquement très au point, le nombre de personnages est élevé ; et le système de fusion offre des résultats impressionnants et amusants. Imaginez Broly fusionner avec Goku..
Il y a du multijoueurs online, dommage que les graphismes ne soient pas toujours agréables à voir.
Malgré cela ce jeu reste une réussite aux multiples combinaisons, débloquer toute les fusions même les plus improbables est jouissif !

 

Playstation 4 Xbox One
-
Playstation 4 et xbox one

 

Dragon Ball Xenoverse


Sorti en France le 27 Février 2015.

Ce MMORPG online est très sympa et agréable à contempler, mais cet effet d'emballage plastique par-dessus les personnages est difficile à digérer.
La customisation et création de personnages sont poussées à l'extrême.
Hélas la camera est capricieuse , les décors ne sont pas terribles ,et les combats répétitifs.

 

Dragon Ball Xenoverse 2


Sorti en France le 28 Octobre 2016.

En négatif on conserve l'effet de film plastique sur les personnages, mais le nombre de missions et de quêtes présentes dans le jeu est impressionnant et très intéressant.
C’est une version extrêmement améliorée de xenoverse premier du nom, agréable pour certains, à éviter pour d'autre. Tout dépend du point de vue de chacun.

 


Dragon Ball: FighterZ


Sorti le 26 Janvier 2018 en France.

Un pur bijou !

Absolument magnifique sur tous les points, on se croirait presque dans l'animé tant il est sublime.
Des animations sont fidèles à DBZ , on a droit à un gameplay beaucoup plus technique que l'on croirait si l'on oublie les auto combos.
Par contre il y a peu de personnages, mais aucun est inutile, tous sont équilibrés.

On constitue une équipe de trois personnages et on passe à l'attaque. L'histoire solo a été faite pour le personnage C-21, c’est le seul point négatif.

Mis à part ça fans c'est un bonheur absolu. Niveau technique, c’est le premier jeu DBZ reconnu dans le monde de l'e-sport  professionnel.

Lu 374 fois Dernière modification le jeudi, 31 mai 2018 18:09

Media

Emission de Merciclubdo Tous les Jeux Vidéo Dragon Ball de 1986 à 2018 Merciclubdo.fr - Vianney le Bihan
Plus dans cette catégorie : « Guide de Self-Defense DragonBallZ

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Fonds d'écran et FanArts

  • Vegeta Kleenex
  • Description:

    Vegeta : il importe peu qu'un homme pleure et flanche le jour où la vie le brise.

    Ce qui importe c'est ce que cet homme va faire le lendemain.

  • Link Dead_1
  • Description: Les fans de Zelda comprendrons le danger des poules/poulets ;)
  • Zelda 25 Years
  • DBZ vs DBS
  • Description:

    Couleurs Dragon Ball Z contre couleurs Dragon Ball Super.

Projets en cours

Création d'un jeu vidéo

Création d'un jeu vidéo

Création d'un Manga et d'un dessin animé

Manga: Try-Again
Dessin Animé: Angry Gamer Kid

Chaine Youtube

Derniers membres

  • MAMSUGAR
  • lordpaddle
  • PiccolaSan
  • Bigy-atana
  • GoldenCell